Justice #1

Comment distinguer un avocat écrabouillé sur la route, d’un coyotte écrabouillé sur la route ?
La dépouille du coyotte est précédée de marques de freinage…
***************
Un médecin, un architecte et un avocat sont en train de diner dans le restaurant d’un club de golf. Ils comparent les mérites de leurs chiens respectifs, qu’ils présentent comme des animaux extraordinaires. Un pari est lancé, et son montant ira au propriétaire dont le chien aura fait preuve du comportement le plus admirable. Le médecin appelle son chien: « Hippocrate, viens ici ! » Le chien arrive alors et son maître lui ordonne d’accomplir son travail. Le chien fonce sur le practice de golf, déterre un grand nombre d’os qu’il rapporte au country-club; il reconstitue alors un squelette humain complet et articulé. Son maître le félicite et lui donne une friandise. L’architecte, peu impressionné, appelle son chien: « Compas, viens ici ! » Le chien arrive alors et son maître lui ordonne de faire son travail. Le chien se jette sur le squelette, le machouille et le réduit en petits morceaux qu’il réassemble afin de créer une maquette en modèle réduit du Taj Mahal. Son maître le félicite et lui donne une friandise. L’avocat, peu impressionné, appelle son chien: « Bouse de merde, viens ici ! » Le chien arrive alors et son maître lui ordonne de faire son travail. Immédiatement, le chien sodomise les deux autres, leur vole leurs friandises, vend la maquette du Taj Mahal aux enchères aux autres membres du club afin de payer sa cotisation et part jouer au golf…
***************
Un avocat vient d’arriver au Paradis, mais n’est pas satisfait de sa condition. Il se plaint et se voit rétorquer qu’il lui faut faire appel de sa situation, mais que le délai d’attente est de trois années avant que son appel soit entendu. Il se plaint encore plus, car trois années, c’est très long… mais ses remarques ne sont pas entendues. *Il est alors sollicité par le Diable qui lui affirme être en mesure d’arranger sa procédure dans les trois jours, si il consent à venir plutôt en Enfer. Enthousiasmé, l’avocat le questionne sur la brièveté du délai; le Diable lui explique: « c’est simple, nous avons tous les Juges… ».
***************
Le Ministère de la Santé a annoncé que l’on utiliserait plus de rats pour des expérimentations médicales. On utilisera plutôt des avocats, et ce, pour trois bonnes raisons: – Il y a plus d’avocats que de rats. – Les chercheurs s’attachent moins sentimentalement aux avocats qu’aux rats. – Il y a des choses que les rats refuseront toujours de faire.
***************
Assister un criminel avant qu’il soit arrêté, c’est être son complice. Assister un criminel après qu’il soit arrêté, c’est être son avocat.
***************
Il faisait si froid la semaine dernière que j’ai vu des avocats avec les mains dans leurs propres poches…
***************
Un homme demande à un avocat:
– Quel est le montant de vos honoraires ?
L’avocat lui répond qu’il est de 1000 FF pour trois questions. l’homme lui demande alors:
– N’est-ce pas un peu excessif ?
et l’avocat lui répond:
– Si. Quelle est votre troisième question ?
***************
On demandait à un avocat si il aimerait devenir Témoin de Jéhovah. Il déclina l’offre car il n’avait pas vu l’accident, mais affirma être intéressé par la reprise du dossier…
***************
Un sous-officier de la marine débarqué à Djbouti, se dirige vers un « djou-djou market » (marché africain où l’on vends des objetsmagiques). Sur un stand, il y a des bocaux dans lesquels baignent des cerveaux. Le vendeur promet que le client qui ingère l’un de ces cerveaux sera immédiatement aussi intelligent que feu leur propriétaire. Notre officier de marine plonge sans hésiter la main dans sa poche pour découvrir que sa fortune se limite à 10 dollars. Attiré par unecervelle de belle taille, il interroge le vendeur:
– Quel est le prix de ce cerveau ?
– C’est le cerveau d’un chercheur, il coûte 10 000 dollars.
– Et celui-ci ? demande-t-il à propos d’un cerveau plus petit.
– C’est un très beau cerveau, celui d’un médecin; seulement 7000 dollars.
Découragé par le prix excessif du cerveau du chercheur, puis du médecin, il est tenté de renoncer quand il aperçoit un cerveau minuscule au bout de l’echoppe.
– Combien me coûtera ce cerveau ridicule ? demande t-il au vendeur.
– Ce cerveau coûte 200 000 dollars, c’est le cerveau d’un avocat.
– Voyons, comment un si petit cerveau peut-il coûter aussi cher ?
– Mon pauvre ami, lui répond le vendeur, vous n’avez pas idée du nombre d’avocats qu’il nous a fallu tuer pour récolter ces petits bouts de cervelles.