Justice #7

Pourquoi les avocats ne vont pas à la plage? Parce que les chats qui passent par là ne cessent de les recourvrir de sable…
**************

Premier avocat : « Vous n’êtes qu’un menteur sans scrupules! »
Second avocat : « Vous n’êtes qu’un escroc! »
Juge : « Maintenant que les avocats se sont identifiés, commençons… »
**************

Le Père Noël, le Bonhomme Sept-Heures, un honnête avocat et un ivrogne déambulent ensemble sur la rue. Ils aperçoivent sur le sol gelé un billet de 100 $. Qui pensez-vous va l’avoir ?

L’ivrogne, bien entendu ! Les autres personnages de cette histoire sont des mythes…
**************

Un avocat fameux est à la chasse aux canards dans les champs. Il vient tout juste d’en abattre enfin un, il en est tout fier et saute la clôture pour aller le ramasser. Survient le fermier, propriétaire du champ, monté sur son tracteur…

« Eh! vous là! qu’est-ce que vous faites, avec un fusil dans mon champ ? », lui dit le fermier.

« Vous voyez le canard mort là-bas ? Eh ! c’est moi qui vient de le tuer, et je vais le ramasser pour le rapporter chez-moi ! », de répondre l’avocat.

« Non ! C’est ma propriété, ce canard est chez-moi, il est à moi ! », insiste le fermier.

« Ah ! Oui ? Vous ne savez pas à qui vous parlez… Je suis avocat, et je vais vous poursuivre si vous me prenez mon canard ! Quand j’en aurai fini avec vous, vous n’aurez plus rien: ni canard, ni tracteur, ni ferme. Vous serez tout nu dans la rue… »

Le fermier a l’air surpris… Puis il esquisse un léger sourire en coin…

« Vous savez, dit-il, on pourrait régler ça autrement, comme on fait souvent ici en Louisiane, avec la Règle des trois coups ! »

L’avocat a l’air surpris à son tour… Il n’habite pas là et n’a jamais entendu parler de cette règle.

« Qu’est-ce que c’est que cette règle des trois coups ? », demande-t-il au fermier.

« Ah! dit le fermier, c’est simple, clair et efficace ! Je vous frappe d’abord trois coups, puis à votre tour vous me donnez trois coups à votre goût, puis je recommence, ensuite c’est à vous et ainsi de suite jusqu’á ce que l’un des deux s’avoue perdant ».

L’avocat suppute ses chances, et pense bien qu’un citadin raffiné comme lui, avec toute son expérience et sa pratique de divers sports dont la boxe devrait bien s’en tirer devant un épais de la sorte !

« Bon j’accepte. On règle ça avec les Trois coups, comme vous avez appelé ça ! » Il dépose son fusil, enlève son chapeau et ses lunettes, puis va se planter bien droit debout devant le farmer. Celui-ci lui plante sa botte de travail en plein milieu du bas-ventre ! L’avocat se plie de douleur, les deux mains sur ses bijoux de famille et le souffle complètement coupé. Il reçoit le deuxième coup de travers sur le nez qu’il a à moitié arraché. Enfin le dernier coup, une droite affreuse, lui fait péter les deux belles couronnes qu’il vient de se faire visser pour 4000 $.

Il s’ébroue un peu, arrive à se ramasser pour se lever en face du fermier, en balbutiant: « C’est à mon tour ? »

Le fermier, avec son sourire en coin lui dit : »Bon ! Bon ! Ça va… Je concède, prenez-le votre canard et qu’on n’en parle plus ! »
**************

Qu’est ce qu’un oiseau et un avocat ont en commun? Les deux volent…
**************

Suite à une dure journée au palais de justice, un homme entre dans un bar. Un peu éméché, il s’écrit après quelques verres : «Tous les avocats sont des trous de _____ !» Un grand et gros personnage plutôt costaud se lève et vient le voir, visiblement choqué d’entendre de tels propos. Un peu inquiet devant la colère du gaillard (et sa stature…), l’homme lui demande : «Êtes-vous avocat?». Le gaillard lui répond : «Non, mais je suis un trou de ____ !»
**************

Un avion connaît des difficultés de moteur et le pilote se prépare à faire un atterissage d’urgence. Il demande donc aux passagers de s’attacher et de prendre la position d’urgence. Quelques secondes plus tard, il demande à un des agents de bord si tout le monde a obéi aux consignes. L’agent lui répond: « Oui, sauf un passager, un avocat qui ne cesse de distribuer ses cartes d’affaires aux autres au cas où l’avion s’écrase sur la piste… »
**************

Une histoire vraie (nous dit-on)… Un avocat, se rendant compte à quel point la prochaine question qu’il allait poser à son témoin était stupide, dit soudainement au juge: « Votre Honneur, j’aimerais m’objecter à la prochaine question que je vais poser ! »
**************

Un médecin et un avocat discutent ensemble lors d’un 5 à 7. Le médecin est alors approché par un homme qui lui demande comment régler son problème d’ulcer à l’estomac. Le médecin lui donne rapidement quelques conseils de base et lui demande de le rappeler plus tard ou de consulter son médecin habituel.

Une fois l’homme parti, le médecin se tourne vers l’avocat et lui demande : « Qu’est-ce que tu fais quand tu te fais poser des questions d’ordre professionnel dans un cocktail ou un 5 à 7 ?
– Oh, c’est simple, répond l’avocat. Je facture cette personne et c’est tout ! »

Le lendemain matin, le médecin reçoit un compte d’honoraire de la part de son ami avocat de 100 $ !!!
**************

Un fils, voulant suivre la tradition familiale, fait son droit, passe les examens du Barreau et, à la fin de son stage, devient avocat dans la firme où son père est associé. Quelques mois après son embauche, le fils, tout fier, vient voir son père et lui annonce : « Papa, je viens de régler cette grosse cause de responsabilité médicale qui traînait de la patte depuis maintenant 10 ans ! Une bonne affaire !

– Idiot ! s’écrit le père. Nous vivions sur les frais d’honoraires de cette cause justement depuis 10 ans !!!!! »
**************

Vrai… Un site Internet américain présente des farces sur les avocats. Lorsqu’on quitte ce site, un message automatique nous annonce : « Vous allez recevoir un compte d’honoraire pour les (x) secondes que vous avez passé à consulter nos plaisanteries sur les avocats.» Bien sûr, pour l’instant, il s’agit d’une autre plaisanterie… 😉
**************

Un avocat et un ingénieur sont en vacances dans les Caraïbes. Ils discutent ensemble lors d’une partie de pêche de ce qui leur a permis de venir en vacances…

« Je suis ici parce que ma maison a été incendiée. Tout ce que je possédais a été détruit! Mon assureur m’a indeminsé pour tout! », dit l’avocat.

« Comme c’est étrange, commme coïncidence! Moi, je suis ici parce que ma propriété a été détruite suite à une innondation et mon assureur m’a donné une indemnisation! », rétorque l’ingénieur.

L’avocat demande à l’ingénieur: « Comment as-tu pu arranger une innondation??? »